Melody Gardot

Matériel utilisé

Lecture :

Intégré CD8, Metronome – Technologie

Amplification :

Intégré AT5 Tosca

Transducteurs :

Ocellia Calliope 21

Câbles :

Barrette secteur :

– Barette Aria Actinote

Câbles Secteur :

– Lecture : Câble secteur Ocellia

– Amplification : Câble Tosca

Câbles Inter-connect :

– Ocellia Référence.

Câbles HP :

– Ocellia Référence.

GONE

.

Bien que l’enregistrement soit mixé pour mettre en valeur la voix de la chanteuse, prise de très prés, et créer ainsi une certaine présence et une atmosphère d’intimité, les timbres transcrits apparaissent néanmoins comme naturels et avec une douceur qui met en valeur les nuances de la voix qui s’exprime tout au long de la chanson.

La guitare initiale est captée d’une façon très réaliste et les timbres sont précis et nuancés. Sa taille est cohérente et concourt à la beauté de l’image sonore du morceau.

Malgré le mixage, les instruments sont très aérés entre eux et la chanteuse ne paraît pas rajoutée à la scène sonore mais y trouve pleinement sa place en se situant au milieu, de part et d’autre de la guitare et des deux autres instruments ; Ce qui donne une précision remarquable au morceau.

Les détails du bruit de bouche initial (plus ou moins perceptibles ou trop accentués selon les câbles inter-connect utilisés), sont rendus avec une précision diabolique.

La scène sonore est parfaitement restituée à tel point que l’on pourrait croire à une prise de son en direct autour d’une chanteuse et des quelques musiciens qui l’accompagnent.

Le mixage n’intervenant ici que pour mettre en valeur et rééquilibrer la prise de son.

Le positionnement des instruments est parfaitement rendu : on entend et voit en fermant les yeux, leurs différentes hauteurs et leur placement. Les plans sonores sont ici encore clairement visualisables. C’est excellent.

Une analyse particulière des bruits de la bouche du début du morceau à été conduite pour voir le rôle du câble inter-connect utilisé.

Précision et détails sont livrés à l’écoute avec un naturel déconcertant. Pincement de voix, respiration , reprise de souffle.

Tous ces détails qui apparaissent ici à l’oreille s’intègrent parfaitement dans le chant car ils sont liés entre eux au point tel de faire partie intégrante du naturel de la voix qui s‘écoule au fil de la chanson.

En changeant de câbles pour les besoins de notre confrontation, ces points mis en évidence, sont alors plus ou moins biens perçus, voir masqués, occultés ou sont mis en place différemment dans l’espace sonore.

Dés lors ils ne traduisent plus cette réalité initiale et cette présence transcrite d’une façon si particulière, et tous les détails qui donnent vie à la transcription musicale initiale apparaissent alors comme rajoutés.